Arbux

Site participatif intergénérationnel autour de l’écriture et de la créativité

Accueil > Apparence > UNE NUIT FINISSANTE

UNE NUIT FINISSANTE

8 mai 2011, par Mauricette HUBNER

Un bar…trois personnes…Une lumière en demi-ton

Mady dubitative regardait le billet de 20 dollars que lui avait glissé son collègue après qu’elle lui ait raconté sa difficulté à boucler son budget.

20 dollars, c’est bon à prendre pensait-elle, mais, comment les lui rendre ?

Ses ongles rouges dénotaient sur le billet vert.

Jimmy comme à son habitude ne parlait pas. Il lui avait tendu le billet sans la regarder, sans poser de conditions.

Chacun restait silencieux.

Que pense-t-il se demandait Mady

Jimmy avait envie d’un second café. Commencer son travail avant 6h du matin ne lui convenait guère. Il roupillait les yeux ouverts

  • Un p’tit noir…glissa-t-il au barman qui au contraire de lui était nerveux. Une vraie pile ce mec pensa Jimmy

Et l’autre, c’est qui ? Le seul consommateur en plus de leur duo avec Mady avait un visage hermétique, les doigts serrés sur sa tasse, le dos rond, le chapeau glissé sur les yeux.

  • On dirait une statue, un mannequin en cire, un épouvantail à moineaux, un bec de gaz, un pion, un espion. Jimmy était rarement loquace avec les autres mais à l’intérieur de sa tête, les mots, les phrases, les idées, les histoires s’enchainaient, se bousculaient.
  • Et si le « espion » venait de Russie ? Un KGBISTE à l’affût des secrets américains. Tiens c’est vrai pensa-t-il avec une certaine fièvre, j’ai lu dans « Scientific Human » que le programme de robots interstellaires démarrait..Bof..Qu’est ce que les Russes pourraient en faire de ces robots dans leur pays pauvre ? A moins qu’il ne soit un espion Allemand…ou un flic américain continua-t-il l’esprit en délire mais le visage lisse et le corps figé comme si sa respiration était suspendue ou plutôt descendue en dessous de son rythme cardiaque habituel
  • Oui, le flic, trancha Jimmy qu’est ce qu’il guette là ?La rue est déserte, le café vide, c’est pas un de nous qu’il vise quand même ! Mady, une brave fille un peu paumée, toujours en quête d’un billet pour finir ses fins de mois mais de là à la filer pour une passe de temps à autre, non. Le barman ?

Jimmy en était là de son agitation neuronale quand un coup de feu claqua, sec, fort, venant d’on ne sait où mais percutant la cible en plein centre du front.

Jimmy s’affala d’abord sur le comptoir puis son corps mou glissa doucement sur le sol.