Arbux

Site participatif intergénérationnel autour de l’écriture et de la créativité

Accueil > Activités > Spectacles à l’Opéra Comique

Spectacles à l’Opéra Comique

29 mars 2011, par Aurore Bouchoir

Projet BD en Cité

Les Amis et Mécènes de l’Opéra Comique (AMOC) soutiennent la production et la diffusion du répertoire de la salle Favart et l’aide à renouer avec son public originel en ouvrant ses portes à des spectateurs qui n’y ont pas accès habituellement.

UN MÉCÈNE DEUX REGARDS est un programme à destination de jeunes issus d’horizons différents et de personnes souffrant d’exclusion en quatre étapes : une formation pour les accompagnateurs, une médiation culturelle personnalisée, une offre de places de spectacles, puis un témoignage en écho aux expériences partagées au cours de la saison.

Grâce au partenariat de Cultures du Cœur 94 avec l’AMOC les sept jeunes du projet BD en Cité ont pu assister à deux spectacles exceptionnels :

Suites pour orchestre de Prokofiev – Dimanche 30 janvier 2011

La Fondation RATP, dans le cadre du projet « Un mécène deux regards », met à disposition des groupes qui viennent à l’Opéra Comique un car assurant le trajet aller et retour.

Nous avons eu ainsi le plaisir de découvrir sur la Place de la Sapinière un grand car nous attendant et qui nous a permis de traverser Paris, bien confortablement assis, pour rejoindre l’Opéra Comique.
Certains jeunes découvraient le lieu pour la première fois et malgré quelques indications données au préalable par la médiatrice il était difficile de savoir ce que nous allions voir.

Or, la surprise fût grande aussi bien pour les jeunes que pour les adultes. Irène Jacob et Jérôme Kircher, accompagnés de l’ensemble Agora, nous ont conté pendant une heure la belle histoire de ces amants maudits. Loin des acteurs en costumes ou de décors grandiloquents, l’histoire ne se parait que de ces voix, de cette musique mais surtout des dessins de Bastien Vivès, jeune bédéiste. Illustrant chaque scène par des coups de crayons projetés sur le mur du fond de scène, il a su donner vie aux personnages.

A l’issue de la représentation nous avons eu la chance de rencontrer Bastien Vivès, ainsi que la médiatrice de l’AMOC Charlotte Thoraval. Ils ont pu ainsi expliquer la démarche de création du spectacle mais également revenir sur l’origine de l’histoire de Roméo et Juliette.

L’atelier bande-dessinée, qui s’est déroulé l’après-midi même, a permis aux jeunes de travailler sur l’affiche du spectacle et sur leur vision de cette histoire mythique.

Conte de fée en quatre actes de Jules Massenet – dimanche 13 mars 2011

Nous voilà de nouveau dans le car, en direction de l’Opéra Comique, pour un opéra de 3h.
Arrivés alors que la sonnerie annonçant le début du spectacle retentissait, nous avons à peine eu le temps d’admirer de nouveau les magnifiques décors du lieu. Installés dans des loges nous voilà entrainés dans ce conte merveilleux que nous connaissons tous, en particulier sous ses formes cinématographiques.

Avec sa délicatesse habituelle dans la peinture des sentiments, Massenet a composé pour Cendrillon l’une de ses partitions les plus abouties, conjuguant à merveille l’inspiration mélodique avec un usage virtuose des styles et des couleurs d’époque. [1]

Cette première expérience s’est avérée très positive. Malgré la durée du spectacle, qui peut paraitre longue pour des personnes peu habituées à l’opéra, ils ont tous souhaité rester jusqu’à la fin et nous ont dit avoir apprécié. Même s’ils n’y retourneront pas forcément, cela leur a permis de connaitre ce genre et de pouvoir forger leur propre opinion. Le plaisir de pénétrer un lieu, pouvant paraitre inaccessible, et l’accueil que nous avons reçu y a beaucoup contribué.

info portfolio