Arbux

Site participatif intergénérationnel autour de l’écriture et de la créativité

Accueil > Apparence > Votre histoire 1

Votre histoire 1

15 juin 2011, par Médiathèque du Forum

Souvenez-vous, il y quelques semaines, nous vous avions proposé de nous envoyer « votre » suite de « Notre histoire ».

Voici les textes que nous avons reçus. Merci à ces plumes courageuses et talentueuses !

Retrouvez chaque semaine une nouvelle « suite ».


En réalité, c’est ce que Cécile imagina machinalement dans sa tête, elle qui ne s’étonne presque plus du cours des choses dès lors que son mari se trouve dans les alentours. En effet, comment ne pas s’étonner que Jacques vienne la chercher tel un brave mari, parfaitement responsable de tout ce qui touche de près ou de loin à sa famille. Il est comme ça.
Cécile lui en veut quelques fois, mais après tout, n’a t-elle pas elle aussi des défauts comme tout le monde ? Eh bien oui ! Pas la peine de chercher bien loin d’ailleurs. Voyons voir... Elle est bien consciente de ses petites manies bourges, ces griefs qu’elle a tant de fois entendus susurrer lors de dîners mondains ou à d’autres occasions de ce genre. A vrai dire, elle s’en fiche pas mal. On dirait même qu’elle en est fière. Oui, c’est ça. Un élément indissociable de son être, de son essence même.

Lorsqu’elle s’est retournée pour voir cet homme qui lui tenait le bras elle était tellement sûre que ce soit son homme, toujours là quand il faut, et si certaine d’elle que ses pensées se sont substituées à la réalité. On peut dire qu’elles lui ont joué un sacré bon tour. Aller jusqu’à croire que l’homme auprès duquel elle marchait était le sien paraissait pourtant surprenant de sa part.
L’homme en question n’était qu’un simple policier en civil avec certes quelques traits du visage pouvant rappeler ceux de Jacques, mais rien de plus. Alors que lui était-il arrivé à ce moment-là ?

Cet instant de déconnexion de la réalité fut cependant très bref. Elle réalisa soudain qu’elle n’en pouvait plus. Sa petite vie bien rangée la rongeait du dedans. Et si elle prenait le risque pour une fois de faire quelque chose d’inattendu voire même de saugrenu ?
Elle sentit que c’était l’occasion où jamais. D’ailleurs, depuis sa rencontre avec Arthur un peu plus tôt dans la journée, elle avait eu l’impression que quelque chose de particulier allait survenir dans sa vie. Elle l’avait lu dans les yeux de cet étrange inconnu qui l’intriguait de plus en plus.
Elle commençait à ressentir des sentiments ambigus à son égard. Qu’était-il en train de se produire ? Elle n’en avait pas la moindre idée. Toutefois son trouble s’accentua. Il lui semblait pourtant avoir déjà ressenti cela. Seulement voilà, quand cela était-il arrivé la dernière fois ? « Une éternité », s’entend-elle dire à voix basse.
C’en est assez pour la faire sortir de sa torpeur et de foncer tête baissée sur Arthur.

- Alors, qu’attendez-vous pour m’emmener déjeuner ? J’ai besoin de prendre l’air, lui dit-elle joyeusement. Cet enthousiasme surprit d’abord Arthur. Mais la gaieté qui émanait de Cécile était si belle et puissante qu’il ne voulait pour rien au monde la voir s’évanouir.

- Sortons d’ici ma belle ! répliqua alors Arthur.


Votre histoire 2