Arbux

Site participatif intergénérationnel autour de l’écriture et de la créativité

Accueil > Apparence > E.MAGIQUES

E.MAGIQUES

17 mai 2011, par Mauricette HUBNER

E. Magiques, portraits de Femmes de Boissy et des Quatre coins du monde…..

Mauricette Lorraine

Quand je vous regarde….

Sous l’apparente différence des vêtements et des coiffures, je vois des cœurs de mères, de filles, de femmes battant à l’unisson, des esprits vibrant avec curiosité pour comprendre le monde.

Qu’est ce pour vous Les différences ? L’apparence ? Que voyez-vous vraiment ?

Annie, Savoyarde, non-voyante

J’ai vu, je ne vois plus mais je vous regarde quand-même dès que j’enlève mais lunettes…c’est aussi avec mes oreilles que je vois vos sourires, puis je sens vos vibrations quand vous bougez, je comprends ainsi votre gestuelle et même vos déplacements d’air intempestifs quand sans le montrer vous êtes en colère…

Hélène du Niger

Quand je vous regarde…je vois d’abord votre sourire

Jacqueline du Togo….

Quand je vous regarde…. avec mes yeux, je ne vois que le sourire mais c’est aussi avec mes oreilles que je vous découvre, j’écoute votre façon de parler et je sais qui vous êtes…..

Eksan de Pondichéry Inde

Quand je vous regarde… c’est votre façon d’être, de parler et votre sourire que je vois

Barbara GDANSK Pologne

A priori, quand je vous regarde…. je ne vois que vos différences par rapport à moi, puis par l’échange et grâce au timbre de la voix, je cherche à comprendre, vos réticences ou nos points communs

Elisabeth Varsovie Pologne

Quand je vous regarde…

Après m’être trompée trop souvent sur l’apparence maintenant, elle n’a plus d’importance, vieux, jeune, clochard ou bourgeois, je traverse l’apparence et le reflet pour aller derrière le miroir en vous demandant seulement si vous êtes accessible, si je peux communiquer avec vous.

Fatima Algérie

Quand je vous regarde…..

Je me freine, je ralentis, j’ai peur de me tromper sur vos apparences car dans mon pays je n’avais jamais rencontré la différence des autres cultures, maintenant, je ne vois que des humains et je m’ouvre…

Myriam Lorraine

Quand je vous regarde….

Je vois en premier la façon de parler, le son de la voix et votre style non pas l’apparence du costume, ni la silhouette forte ou mince mais l’élan que vous avez vers l’autre…

Ainsi pouvons nous conclure toutes ensemble que « L’’HABIT NE FAIT PAS LE MOINE » et cela se dit dans toutes les cultures des 4 coins du Monde.

Mauricette, Annie, Hélène, Jacqueline, Eksan, Barbara, Elisabeth, Fatima, Myriam

info portfolio